Quels sont les comportements écologiques à adopter en vacances ?

Un comportement durable n’est pas ennuyeux ou contraignant, au contraire, il est plutôt satisfaisant sur le plan psychologique. Les « écogestes » sont importants afin de diminuer l’empreinte écologique. Sur le plan mondial, le tourisme est l’une des industries les plus dynamiques. Ce dernier a un impact social et environnemental important, mais avec quelques gestes simples, même en vacances, il est possible de rester responsable et d’adopter un comportement écologique.

Adopter un comportement écolo pendant son séjour

Pour adopter un comportement écologique dans les espaces naturels ou à la montagne, il faut éviter de laisser des déchets derrière soi. Pour ne pas perturber la faune sauvage, il ne faut pas sortir des sentiers balisés. À la plage, il est important de participer aux opérations de nettoyage, privilégier la planche à voile et le surf, mais éviter les sports motorisés, privilégier aussi un lait solaire bio. Avant d’aller se baigner, il ne faut pas utiliser de crème solaire pour éviter qu’elle ne se répande à la surface de l’eau, ralentissant la photosynthèse des végétaux sous-marins. Ensuite, il faut éviter de s’aventurer dans les espaces clos et protégés au risque d’altérer l’équilibre des dunes. Au camping ou à l’hôtel, il faut consommer de façon responsable, économiser l’énergie en limitant la consommation de climatisation et de chauffage, et économiser l’eau.

Éviter d’emporter des produits générant des déchets sur place

Il faut penser à bannir le plastique. À la place, il faut emporter des gobelets réutilisables, des couverts, des pailles, un thermos et une gourde. Sans oublier d’avoir un tote bag pour ne pas employer de sacs en plastique lors des emplettes. Il est conseillé d’éviter de porter des produits jetables comme le dentifrice, shampoings, emballages de crèmes, lingettes ou rasoirs. La plupart des pays n’ont pas de système de gestion pour bien optimiser les déchets. Coût élevé de la gestion des déchets, enjeux sanitaires et environnementaux, renchérissement et raréfaction des ressources naturelles : diminuer la quantité de déchets engendrée est important.

Voyager léger, choisir un hébergement avec un label environnemental et choisir les transports les moins polluants

Réduire les bagages permet d’économiser. De plus en plus de campings, de chambres d’hôtes, de gîtes et d’hôtels mettent en place des actions afin de limiter leurs impacts sur l’environnement. Il suffit d’analyser s’ils sont labellisés écolos pour les reconnaître. Privilégier également le covoiturage, le bus et le train plutôt que l’avion. Sinon, il faut essayer de choisir un vol sans escale si l’avion est le seul moyen de se rendre à la destination tout en adoptant un comportement écologique. Puis, il faut éviter de louer une voiture pour les déplacements, mais balader à pied, en vélo ou prendre les transports en commun plutôt une fois sur place.

L’itinéraire du Tour de France dans le Lot jusqu’au promontoire de Rocamadour
Les bienfaits d’un voyage nature