Publié le : 28 septembre 20204 mins de lecture

L’hébergement occupe bien souvent une part importante dans le budget des vacances. De nos jours, l’hébergement touristique s’oriente de plus en plus dans un sens écologique et responsable. Plusieurs types d’hébergements dans l’éco-hébergement vous feront passer des moments inoubliables tout en tenant compte et en ayant un acte engagé envers la protection environnementale.

Différents types d’hébergements dans l’éco-hébergement

L’éco-hébergement ou hébergement écologique répond à de nombreux critères dans le sens du respect de l’environnement. Il convient de savoir qu’il y a plusieurs types d’hébergements écologiques : l’écolodge, écogîte, éco-village, éco-hôtel, l’auberge de jeunesse, l’éco-auberge. Ils proposent à la fois des expériences enrichissantes et interactives aux voyageurs.

Ils sont surtout construits dans l’esprit de générer un impact minime sur l’environnement et de protéger les espaces environnants suivant les principes sociaux et environnementaux responsables. En ce qui concerne l’écolodge par exemple, cette dimension écologique est déjà prise en compte dès sa construction. Cela se traduit notamment par l’utilisation d’énergies renouvelables (solaire, éolienne ou hydraulique) ou une faible consommation des différentes ressources en tentant l’utilisation de l’eau de pluie.

Principaux critères d’un hébergeur écologique

Les principaux critères d’un éco-hébergement se conçoivent dans sa logistique quotidienne. Entre autres, l’organisation interne de l’hébergement écologique se trouve toucher par le respect de l’environnement. Cela inclut une limitation sur le gaspillage d’eau, le tri ou réduction des volumes de déchets quotidiens, l’utilisation de savons artisanaux conçus localement et sans emballage. La réduction au minimum de l’utilisation des appareils électriques ou bien de l’éclairage ainsi que la conservation au minimum les serviettes de toilette pendant une journée sont également prévues.

Par ailleurs, l’hébergeur prône la bonne marche de l’économie locale grâce à des circuits courts, des repas issus de l’agriculture biologique ainsi que des produits locaux. Toutefois, le voyageur aussi a sa part de responsabilité. Il devra respecter l’environnement de son lieu de séjour : par rapport aux ressources naturelles, il ne faut pas oublier que les ressources sont parfois partagées avec d’autres habitants ou d’autres voyageurs. Optez pour un éco-hébergement afin de préserver l’environnement.

 Les éco-hébergements labellisés

Il est important de préciser que la majorité des éco-hébergements sont labellisés. À la fois marque de confiance, les éco-hébergements labellisés se situent souvent dans des lieux atypiques et singuliers. Créé par Les Gîtes de France, le label Ecogite concerne les hébergements de location pour particuliers. Ce sont des établissements conçus, restaurés avec des techniques, des matériaux reconnus à faible impact sur l’environnement.

La Clef Verte (Green Key) est le premier label environnemental international pour la restauration et l’hébergement touristique. Avec plus de 2700 établissements labellisés au total (dans 56 pays) et 603 établissements labellisés (en France), les éco-hébergements s’engagent dans une démarche environnementale qualifiée. Leur objectif est une évolution permanente dans la préservation de l’environnement.