Comment minimiser son impact sur la nature pendant ses vacances ?

Publié le : 02 octobre 20204 mins de lecture

Le tourisme est un secteur qui représente 8 % des émissions totales de gaz nocifs dans le monde. Partir en vacances ne doit pas signifier abuser des ressources. En effet, il est indispensable de trouver des solutions simples et efficaces pour minimiser les impacts du tourisme sur la nature. Voici quelques conseils.

Le bon moyen de transport

Pour préserver la nature, il est conseillé d’éviter autant que possible les déplacements en avion et en bateau. Ce sont les moyens de locomotion les plus polluants. Si vous optez pour une destination à proximité, privilégiez la voiture, le train ou le bus. Une fois sur place, essayez de vous déplacer en utilisant les transports en commun ou idéalement le vélo si possible. Ce dernier est le moins polluant.

Vous pouvez également opter pour le covoiturage. Si vous avez de la famille ou des amis dans la localité, pensez à vous déplacer avec eux le plus souvent possible. Bien entendu, voyager en avion n’est pas un crime. Toutefois, il faut éviter de l’utiliser trop fréquemment. Plus ludique, pourquoi ne pas essayer les voyages en groupe. Les vacances organisées sont d’excellents moyens de limiter la pollution, tout en ayant du plaisir.

Le choix du logement

Si vous optez pour un hôtel, choisissez un établissement qui privilégie une bonne politique écologique. Ces derniers proposent souvent des services plus respectueux de l’environnement comme une réduction de l’utilisation d’eau ou l’adoption de l’énergie solaire. Les gîtes sont généralement les plus écologiques. Vous apprécierez sûrement de dormir dans des constructions traditionnelles et confortables, dont les ressources énergétiques utilisées sont renouvelables.

Toujours pour préserver la nature, pourquoi ne pas séjourner chez l’habitant. C’est meilleur pour l’environnement, mais vous pourrez également découvrir les cultures et les coutumes locales plus en profondeur. D’ailleurs, ce mode de logement est de plus en plus apprécié par les touristes de nos jours en raison de l’authenticité du voyage et de l’accueil chaleureux des locaux. C’est une solution idéale pour ceux qui voyagent seuls.

Le mode de consommation

Partir en voyage, c’est ouvrir son esprit. Le meilleur moyen de faire de nouvelles découvertes, tout en minimisant son impact environnemental, est d’adopter les spécialités locales. Ces dernières sont généralement faites avec des produits bio issus du terroir. Évitez ainsi les restaurants trop fastidieux et optez pour la cuisine traditionnelle. Cela vous évitera de consommer des aliments en conserve.

Favorisez aussi l’économie locale en faisant vos emplettes dans les marchés au lieu d’aller dans les grandes chaînes de distribution. Si vous projetez de faire des excursions ou des sorties découvertes, n’oubliez pas de prévoir un bon repas fait maison. Ainsi, vous n’aurez pas tendance à vous servir dans les ressources environnantes. Cela permet de préserver la nature, tout en privilégiant une alimentation saine.

La Lozère : une destination secrète à explorer lors de vos prochaines vacances
Les gîtes ruraux en Bretagne, une alternative charmante aux hôtels

Plan du site